posts du 9 mars, 2007


L’affaire du McDonald’s de Millau (1999)

Le fait qui le rend José Bové célèbre est, le 12 août 1999, la destruction (« démontage ») du McDonald’s en chantier à Millau. Cette action lui vaudra une arrestation et une condamnation à la prison ferme.

Il s’agissait d’une protestation contre la décision de l’Organisation mondiale du commerce de valider les sanctions américaines (sous forme de taxation punitive de certaines importations d’origine européenne, dont le fromage de Roquefort), en raison du refus de l’Union européenne d’importer du bœuf aux hormones des États-Unis. McDonald’s, entreprise d’origine américaine, est en outre le symbole tout à la fois de la « malbouffe » et du « capitalisme apatride », et concentre ainsi tous les griefs des manifestants.

Il s’agit d’un défi délibéré : action collective, réalisée à visage découvert, la police locale ayant été informée par les organisateurs, contrairement à la rumeur qui prétend que les manifestants se sont protégés derrière des enfants et ont agi par surprise. Cette action était avant tout symbolique et se voulait festive.

Source Wiképédia

Mais…qui est-il ?

 

Mais...qui est-il ? dans Infox jose1o

Photo de Georges Bartoli

José Bové est né à Talence (Gironde, France) le 11 juin 1953.

Son père Joseph, d’origine luxembourgeoise, se voit attribuer la nationalité française en devenant directeur régional de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et est membre de l’Académie des sciences. José Bové a déclaré que son père n’avait « jamais travaillé sur les OGM »[4]. Sa mère Colette Dumeau est professeur de sciences naturelles, l’un de ses frères est ingénieur, l’autre informaticien. Il parle anglais couramment, ayant suivi, à l’âge de trois ans, ses parents invités en tant que chercheurs à l’Université de Berkeley. La famille passait des vacances dans une résidence secondaire à Lacanau (hameau de Longarisse).

Inscrit dans un lycée bilingue près d’Athis-Mons tenu par des frères, il en est exclu étant réfractaire à l’enseignement de la religion en 1968 : il avait, dit-on, « fait l’apologie de la drogue dans une dissertation de français ». Demeuré seul à Paris, (ses parents étant mutés à Bordeaux) il fréquente les galas libertaires. Il obtient son baccalauréat avec mention. Il envisage l’enseignement de la philosophie, et s’inscrit en classe préparatoire aux grandes écoles, et à la faculté à Bordeaux où en 1971, il rencontre Alice Monier. Pendant son séjour seul à Paris, début 1970, il est pacifiste et antimilitariste et proche des mouvements chrétiens ouvriers. Il milite également dans des mouvements hostiles à la guerre du Viêt Nam. Il effectue un « voyage initiatique » en Inde en 1973. Il a été marqué par la fréquentation de la Communauté de l’Arche de Lanza del Vasto, celle-ci développant une philosophie de « non-violence active ».

Source Wiképédia

BLOG VERT ET ROUGE |
Blog Warhammer |
Mon tch'ot Blog ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Psychologie
| Nature que Dieu à créer
| petit mulot